bandeau_mcp.gif '; } ?>
function clignotement(){ if (document.getElementById("MonElement").style.display=="block") document.getElementById("MonElement").style.display="none"; else document.getElementById("MonElement").style.display="block"; } // mise en place de l appel r�gulier de la fonction toutes les 0.5 secondes setInterval("clignotement()", 700); */ //$testbandeau = isset($_GET['test']) ? $_GET['test'] : '0'; //if($testbandeau=='bandeau') // /* */ /* */ echo '

'; // else // echo '

LA NOUVELLE CANTINE OUVRE SES PORTES: DESSERTS A VOLONTE

'; ?>

MCP vu par ...

La gallerie de Geoffroy



lien vers l'orgie


lien vers l'orgie

Le Bestiaire de MCP ¥ Fiche N¡1¥

 

 

Le Bestiaire de MCP • Fiche N°1 •

 

 

la Mouette Rieuse

Mouette*, larus ridibundus, glaviota

 

 

 

 

Mouettes, Crottes, Partouzes

 

 

La Mouette doit son nom courant à la mollesse caractéristique de sa fiente et au son mat que celle-ci produit lorsqu'elle est négligemment lâchée dans les replis huilés de ces demi-vieilles péroxydées qui, affalées sur le bitume de Paris-Plage, s'évertuent des heures durant à prendre sous le soleil la couleur luisante du caca bien frais.*

 

De fait, les petits tas mous que la mouette sème à profusion ne sont pas marrons, mais d'un joli vert-olive délicatement bordés de mousse blanchâtre. Agrégés en concrétions friables, ils se transforment en guano, engrais qui s'arrache à prix d'or sur les marchés agricoles.

 

Produire en quantité de la merde sur-cotée est donc, par voie de fait, devenu peu à peu l'activité principale de la mouette qui a, en cela, inspiré de nombreux artistes.

 

En général, une fois que la mouette a fait fortune dans le guano, elle se marre. Et son rire strident est tout aussi légendaire que celui, par exemple, de Salvador Dali.

 

D'aucuns y voient une intention artistique avérée : se nourrissant presque exclusivement de déchets ménagers et industriels, la mouette nous interroge sur l'ironie cruelle d'un monde où nous serions condamnés à bouffer éternellement l'ordure de ce que nous avons produit.

 

 

Comme le Goéland brun, le Goéland cendré, le Goéland marin, la Mouette pygmée ou encore la Mouette tridactyle, la mouette rieuse appartient à la vaste famille des laridés (du grec Larus, Lara : mouette). C'est de cette même racine qu'est issu le prénom 'Lara' (comme dans 'Lara Fabian', ou encore 'Catherine Lara', d'où l'expression : 'vos gueules les mouettes').

 

On dit que la mouette a les pieds pouettes, mais ça, ça reste à prouver.

 

Sinon, la mouette passe le plus clair de son temps à rigoler sur la plage avec les copains. Au printemps elle partouze un peu, puis s'installe un grand nid où elle pond trois œufs bruns tachetés de sombre. Les derniers poussins, élevés au sein de colonies de parfois plus de 2000 individus, arrivent à maturité vers la fin août, pile-poil pour décorer l'ambre solaire des derniers vacanciers.

 

A la toute fin de sa vie, la mouette se rabougrit à l'extrème et prend sur tout le corps une jolie couleur noire bleutée presque métallisée, tandis que ses ailes deviennent transparentes : on l'appelle alors, saluant-là l'apogée de sa vocation, la Moukabrin, ou 'mouche à brin'.

 

* Merci Pierre.

 



lien vers l'orgie
*/ ?>