bandeau_mcp.gif '; } ?>
function clignotement(){ if (document.getElementById("MonElement").style.display=="block") document.getElementById("MonElement").style.display="none"; else document.getElementById("MonElement").style.display="block"; } // mise en place de l appel r�gulier de la fonction toutes les 0.5 secondes setInterval("clignotement()", 700); */ //$testbandeau = isset($_GET['test']) ? $_GET['test'] : '0'; //if($testbandeau=='bandeau') // /* */ /* */ echo '

'; // else // echo '

LA NOUVELLE CANTINE OUVRE SES PORTES: DESSERTS A VOLONTE

'; ?>
mon père ce héros
davidstr (3)


Davère-aistéire
manu (2)


contexte : L'étreinte.
manu (1)


Psychose
Maya de Luna (12)


Assumer
dibp (5)


Vendez vous... vous êtes cernés.
manu (16)


A la limite
davidstr (2)


La vie inversée de John
maniaxmemori (5)


Anti-manuel du petit terroriste.
manu (1)


Rituel expiatoire compulsif
manu (2)


Exercise à contraintes
davidstr (6)


Chroniques d'une liberté conditionnelle
manu (1)


A mort à mort
manu (8)


au fil de mes mots
davidstr (2)


Le ministère de la salubrité lubrique
manu (4)


les mots là
davidstr (2)


The Dead Poney
dibp (2)


Lettre d'amour empreinte de lyrisme et de poésie.
manu (7)


Ecrire des choses incompréhenssibles
davidstr (8)


Dictons impopulaires (inventés ou non)
manu (1)


Et ta mère
manu (3)


le monde du travail
manu (9)


Docu animalier : La vie du DOPI
jackf (3)


HAM-G-DALAEM
(2)


Engager moi
davidstr (1)


T'as vu qui je suis
davidstr (14)


Initials
davidstr (6)


J'écrirais
davidstr (2)


Métamorphose
dibp (3)


cadavre(s) exquis (Mon Cadavre Participatif)
manu (1)


Vos gazons seront nets et propres
Pola.k (10)


PressePipole
jackf (11)


Le croqueur
davidstr (1)


Par la force des choses
davidstr (4)


Alexandrins ONLY
manu (3)


Le parloir.
manu (3)



davidstr (1)


pas très loin
davidstr (3)


Banlieue.
manu (4)


Et de droite vous êtes
davidstr (1)


Quelques mots en vrac
davidstr (3)


Maternité
Brain Damage (11)


Kiev. 1979
manu (5)


Les globules
davidstr (2)


Lorsque les stylos.
manu (3)


les ogm
davidstr (1)


Le monolithe
davidstr (5)


Poupées gigognes
davidstr (1)


Sans nom
manu (4)


Le rêve
davidstr (3)


Livre blanc contre les entraves aux spectacles amateurs
Siegfried Gautier (1)


Bouddha au frigo.
manu (2)


Carte post-hâle
manu (4)


Pas de surprise
tourbillons73 (1)


Le Bestiaire MCP
Pola.k (6)


Sans nom
jackf (11)


histoire de la philosophie en 5 minutes au café ce matin
danah (4)


la philosophie de Plotin en 5 minutes en attendant un pote
danah (3)


une tite chanson pour thierry
Pola.k (4)


A la recherche de pouyou...
aisyk (4)


OufMag : Créer .... en 10 leçons.
DomNukem (1)


Bordélique
francois35420 (5)


Slip des bois
Alexis (1)


Jadis le
MataJanka (21)


Mireille Dumoins speakerine chez Ma Compil Plaisante
jackf (5)


Ma ville
Spleen (5)


un jour
tbls (7)


Sans nom
manu (1)


Demain j'arrête.
manu (3)


#include <iostream.h>
manu (8)


Sans nom
MataJanka (2)


Trop rêvé
Maya de Luna (3)


sam
bibifricotin (2)


Naissance.2
lonah (1)


Ces jours de peine
Maya de Luna (3)


My secret garden is already a big mess (yes indeed)
Pola.k (1)


AIDE

Dernières participations

Le Bestiaire MCP

Orgie proposée par: Pola.k (272)

Le Bestiaire de MCP ¥ Fiche N¡1¥

 

 

Le Bestiaire de MCP • Fiche N°1 •

 

 

la Mouette Rieuse

Mouette*, larus ridibundus, glaviota

 

 

 

 

Mouettes, Crottes, Partouzes

 

 

La Mouette doit son nom courant à la mollesse caractéristique de sa fiente et au son mat que celle-ci produit lorsqu'elle est négligemment lâchée dans les replis huilés de ces demi-vieilles péroxydées qui, affalées sur le bitume de Paris-Plage, s'évertuent des heures durant à prendre sous le soleil la couleur luisante du caca bien frais.*

 

De fait, les petits tas mous que la mouette sème à profusion ne sont pas marrons, mais d'un joli vert-olive délicatement bordés de mousse blanchâtre. Agrégés en concrétions friables, ils se transforment en guano, engrais qui s'arrache à prix d'or sur les marchés agricoles.

 

Produire en quantité de la merde sur-cotée est donc, par voie de fait, devenu peu à peu l'activité principale de la mouette qui a, en cela, inspiré de nombreux artistes.

 

En général, une fois que la mouette a fait fortune dans le guano, elle se marre. Et son rire strident est tout aussi légendaire que celui, par exemple, de Salvador Dali.

 

D'aucuns y voient une intention artistique avérée : se nourrissant presque exclusivement de déchets ménagers et industriels, la mouette nous interroge sur l'ironie cruelle d'un monde où nous serions condamnés à bouffer éternellement l'ordure de ce que nous avons produit.

 

 

Comme le Goéland brun, le Goéland cendré, le Goéland marin, la Mouette pygmée ou encore la Mouette tridactyle, la mouette rieuse appartient à la vaste famille des laridés (du grec Larus, Lara : mouette). C'est de cette même racine qu'est issu le prénom 'Lara' (comme dans 'Lara Fabian', ou encore 'Catherine Lara', d'où l'expression : 'vos gueules les mouettes').

 

On dit que la mouette a les pieds pouettes, mais ça, ça reste à prouver.

 

Sinon, la mouette passe le plus clair de son temps à rigoler sur la plage avec les copains. Au printemps elle partouze un peu, puis s'installe un grand nid où elle pond trois œufs bruns tachetés de sombre. Les derniers poussins, élevés au sein de colonies de parfois plus de 2000 individus, arrivent à maturité vers la fin août, pile-poil pour décorer l'ambre solaire des derniers vacanciers.

 

A la toute fin de sa vie, la mouette se rabougrit à l'extrème et prend sur tout le corps une jolie couleur noire bleutée presque métallisée, tandis que ses ailes deviennent transparentes : on l'appelle alors, saluant-là l'apogée de sa vocation, la Moukabrin, ou 'mouche à brin'.

 

* Merci Pierre.

 

Entre les mouettes, les chiens, les chats, les abeilles qui passent par ici... y'a largement moyen d'écricre un bestiaire MCP, non ?
Cette première fiche, c'est pour faire plaisir à Pouyou, qui comme chacun sait est profondément mouettophile.
Participations suspendues Réactions (19): VOIR/REAGIR

- | RANG 2 | -

Participation de Jatzka (282)


 
Le Bestiaire de MCP • Fiche N°2 •

  

le Gecko

Gecko Solocarlusis Aureus Seductus


Muscle, Charme Princier

Ordre : Reptile squamate

Sous ordre : Sauriens
Famille : Geckonidae Urbens 

  

 

Ce Gecko, dit « Solocalrusis Aureus Seductus » (SAS) doit son qualificatif à la particularité de sa pigmentation qui peu à peu devient dorée, surtout en été quand il se pavane au soleil, se déplaçant d’une démarche nonchalante et chaloupée en présence des femelles. Attention à ne pas le confondre alors avec le  Aldo Maccione Seductus, méditerranéen, bien plus pâle, à la démarche cambrée et arborant un sourire carnassier. 
Bien que de la famille des Geckonidae Urbens, le SAS, délaisse facilement la sécurité des zones urbaines où sa dernière tenue à la mode apporte un plus dans ses stratégies de séduction. On le trouvera alors plutôt fréquentant le littoral, dissimulant avec une très adroite pudeur une protubérance suggestive dégageant à la fois sensualité et animalité (en général le SAS dégage aussi le parfum adapté à la situation…) 
De l’ordre des reptiles, ce splendide spécimen n’hésite pas à s’attaquer à des proies de haut niveau. Il procède alors par une méthode progressive, invisible et diabolique. Bien que certain de la puissance de sa musculature (qu’il entretien avec constance), il agit avec calme et assurance dans ses moindres mouvements. Il transcende la confiance, susurre avec patience des sons harmonieux capable d’éveiller plaisir, curiosité et désir, émet en fait un ensemble d'ondes vibratoires qui aliènent sa proie. Quand le charme a fait sa besogne, il serre sa partenaire dans ses bras puissants, et l'embrasse avec fougue de la langue. Si la partenaire répond bien... ce sont de bons signes annonciateurs...  
Si vous commencez un élevage :
-        Il est intéressant d’étudier
          -        son activité dès qu’une ou plusieurs femelles s’approchent
          -        ses facultés de mémorisation (prénoms et numéros de téléphone de ses proies)
-        Laissez lui une montre, un portable et surtout une paire de lunettes de soleil. En  fait elles ne serviront pas à protéger sa sensible rétine des ardeurs ultra-violettes du soleil. Elles dissimuleront son regard afin qu’il évalue, avant l’approche stratégique, les parties rebondies de ses proies.
-        Attention, un peu avant sa maturité sexuelle, il peut présenter des pustules plus ou moins inflammatoires qui pourraient le desservir dans sa conquête de femelle (à repérer si  celles-ci se détournent en émettant des gloussements). A ce moment il risque développer des mœurs solitaires et s’il s’en satisfait il ne pourra pas affiner sa méthode d’approche. Dans ce cas là, il s’apparentera au sous-ordre des vaut rien (dits familièrement « vauriens »).
-        Les années n’entament en rien ce curieux désir de tomber les femelles, toutefois, peu à peu, la perte de sa masse musculaire et ses rituels surannés l’entraîneront irrémédiablement dans la catégorie des « vieux beaux » beaucoup moins attirants.  Il n’hésitera alors pas à consommer des petits comprimés bleus qui à priori lui permettront de satisfaire ses rares dernières touches. 
Malgré les risques de vous faire souffler votre femelle, le  Gecko Solocalrusis Aureus Seductus  est facile et sympa à observer.  Et même si ça vous démange, c’est tout de même une espèce en voie de disparition, à protéger.
Genèse:Pola.k(272) ->Jatzka(282)
Voir un spécimen dans l'orgie graphik
Participations suspendues Réactions (3): VOIR/REAGIR

Participation de dibp (314)

Le Bestiaire de MCP • Fiche N°4 •

La Bestiole

previously released ailleurs sous Licence Art Libre

 

 

 

Mais C'est Pouah !

La bestiole est hermaphrodite. Question de survie. Son amour inconsidéré de la solitude a conduit la bestiole, ou plutôt ses descendants, un par un, par petites touches successives (le processus est lent, très lent), à devenir self-encloquables. Des premiers spécimens sexuellement différenciés, il ne reste que quelques fossiles exhibés, exposés froidement dans des musées provinciaux au regard incrédule d'un public dominical désabusé. Hermaphrodite : question de survie. Revers de la médaille : la bestiole est devenue peu désirable (d'un gris terne, le poil est poisseux), et ne s'encombre pas de la moindre touche d'élégance ou de séduction. Pas de parade amoureuse, pas de grand jeu, sauf dans de très rares cas de schizophrénie (à peine une dizaine de sujets recensés de par le monde). Faire l'amour - je devrais dire : se reproduire – n’est pour la bestiole qu’une activité parmi d'autres, machinale, fadasse de par la non nécessité d'obtenir ne serait-ce que la promesse de l'imminence du consentement, ou - plus excitant - de l'improbable non consentement de l'autre. Les organes génitaux sont situés aux commissures des lèvres. A gauche le cloaque, à droite le gonopode, le scrotum - qui renferme trois testicules - épouse la joue et le menton. Privilégiant le pratique à l'esthétique, cette implantation surprenante permet des jeux autrefois réservés aux duos - la bestiole est réputée pour n'avoir pas la langue dans la poche. Le self-encloquage a lieu à l'automne, le premier mardi d'octobre très exactement, les naissances - un seul petit par portée - s'étalant sur une période allant du 24 mars au 3 avril suivant (on observe un pic aux alentours du 27 mars). L’espèce est protégée depuis 1963. Source : The Animal Healthcare Foundation for an Amazing World.

Genèse:Pola.k(272) ->dibp(314)
Participations suspendues Réactions (14): VOIR/REAGIR

Participation de Camelia (315)

La Raie

De toutes les bestioles de Montcul, la Raie splendit.

Lamentablement échouée sur une page, la raie doute.
Alors pour chasser l’ennui et tuer le temps
La raie crée
La raie ponce
La raie mixe et la raie pulse
Bref,
La raie compense.
Ainsi va la raie !

La raie va, la raie vient
Mais l’art est vain
Alors, la raie vulse, la raie volte
Puis disjoncte.

Pourtant au printemps suivant,
La raie pondit, car une fois l’an
La raie fait mère.

La raie aux porcs, elle
A vraiment une sale raie pute
Elle s’appelle Régine...

Genèse:Pola.k(272) ->Camelia(315)
...
Participations suspendues Réactions (3): VOIR/REAGIR

Participation de PieR (340)

 
 

Le Bestiaire de MCP • Fiche N°6 •

  

Homo Politicus

 
    Maximus Corrompum Politucus ou Homo Politicus 

Né d’un accident génétique il y a plusieurs milliers d’années, puis perfectionné dans les laboratoires de l’ENA,  (Experimental Negativism Agency), l’Homo Politicus est un bipède issu de croisements audacieux entre une hyène tachetée, une tortue de Madagascar et un poisson rouge (leur empruntant respectivement la férocité, la longévité et la capacité mémorielle).

 

Son apparence physique peut varier mais il arbore presque toujours un épiderme de type costume-cravate 80% laine et 20% polyester. Il peut néanmoins muer pendant les phases de jogging ou de villégiature sur l’île de Ré.

A noter au niveau facial, chez la plupart des individus :

  • Des canines disproportionnées
  • Une protubérance nasale évolutive
  • Un appendice xylo-lingual
  • Une sécrétion naturelle de vaseline à la commissure des lèvres destinée à faciliter la pénétration du discours.
 

Manifestement sexués, les Homo Politicus se reproduisent souvent entre eux mais peuvent aussi avoir tendance à s’accoquiner avec des individus d’une espèce cousine : l’Homo Journaliens.

Même s’il en existe de nombreuses variantes à travers le monde, l’Homo Politicus répond à un certain nombre de critères immuables au nombre desquels :

  • Un besoin vital d’être vu, lu, entendu, reconnu et réélu.
  • Un formidable penchant à énoncer des contre-vérités flagrantes, à nier l’évidence et à se contredire, ce qui constitue la condition sine qua non à une quelconque pérennité dans le milieu ou il évolue. Voir l’exemple récent du Borloose (de l’ordre des vinacés) qui, conséquemment à un bug neuronal, s’est surpris à énoncer un début de vérité qui lui a valu illico un déclassement substantiel et la charge de protéger mouettes, raies, carpes, sas et autres bestioles en tout genre.
  • Un don indéniable pour l’abstraction historique et la récupération du fait divers.
  • Un redoutable esprit de meute doublé d’un sens aigue de la hiérarchie. Qui n’a cependant de raison d’être que si elle est transcendée.
  • Une capacité surprenante à captiver, endormir puis dépouiller sa proie favorite (l’Homo Débilium)
 

Ses activités principales sont :

  • Ronronner doucement dans la chaleur de son nid douillet hémicyclomorphe, bercé par les clameurs rassurantes de ses congénères.
  • Bramer son innocence et la culpabilité de ses prédécesseurs à la même tribune ou il s’évertue à brandir la carotte et le bâton, à noyer le poisson et faire avaler des boas constrictor.
  • Perfectionner sa pratique du podo-cirage et de l’anulingus envers l’espèce dominante, roi de la jungle, seigneur parmi les puissants : l’Homo-Patronus.
  • Etablir un contact charnel avec ses proies hilares lors de phases d’immersions en séances de « serre-pogne ».
  • Faire la roue devant les chasseurs d’images de la WWF. (Ou de Voiça, Gali et autres représentants en papier toilette)

 

L’Homo Politicus finit généralement sa vie à l’Académie, en Argentine ou en cage, selon son rang dans la hiérarchie et sa capacité de survie post-mandataire.

Cri d’affirmation : « Veni vedi vici »

Cri d’avertissement : « La fin justifie les moyens »

Cri de ralliement : « Je vous ai compris »

Cri de soumission : « Nous sommes tous américains » 

Cri de séduction : « travaillez plus pour gagner plus »

Blague (parce que l’Homo Politicus n’est pas dénué d’humour, bien au contraire) : « la route est droite mais la pente est forte » celle là je m’en remettrai jamais.

 

Dépêche Urgente : Spécimen-prototype ultra performant issu des dernières recherches en la matière, le Sarkosaeffex, capable d’endormir n’importe qui, n’ importe où, n’importe quand s’est échappé il y a quelques mois de son enclos de conditionnement et a entamé ces derniers temps une phase de croissance exponentielle des plus préoccupantes.

Un vaste plan de distribution de cerveaux a été mis en place par les instances sanitaires (Dont le MCP) sans grand succès jusqu’à présent.

Genèse:Pola.k(272) ->PieR(340)
Première orgie... compléments attendus. (mais d'objet et direct)
Participations suspendues Réactions (3): VOIR/REAGIR

- | RANG 3 | -

Participation de dogbreath (291)


Le Bestiaire de MCP • Fiche N°3 •

la carpe

hum, t'es bonne


Mecs, Carpes, Pipo

 

La carpe est un animal.
La carpe est un animal sympathique.
Quoiqu'en disent les musulmans.

On entend çà et là que la carpe est disgracieuse. C'est idiot. De profil, la carpe propose une superbe ligne convexe sur le dessus délicatement équilibrée par une silhouette quasi symétrique sur le dessous. Un peu à la manière d'un poisson. Certains humains font bien triste mine face à tant de grâce. Les femmes par exemple.

La carpe se nourrit. Car elle est maligne. D'ailleurs, je voudrais en profiter pour m'insurger contre ce poncif scandaleux: ''la carpe est stupide''. C'est idiot. La carpe joui pleinement d'un cerveau constitué de deux hémisphères quasi symétriques. Voilà un fait incontestable. Comparez à certains humains... les femmes par exemple.

La carpe affronte dignement des siècles de mépris. Prenons au hasard cette absurdité linguistique: ''muet comme une carpe''. C'est idiot. La carpe a son propre langage. Là je suis d'accord. Mais la carpe n'est pas muette! Bien sûr, elle ne claironne pas sans cesse. L'actualité météorologique et les résultats du loto sont rarement déclamés par des carpes. Nos semblables s'en chargent. Les femmes par exemple.

Les juifs ont longtemps moqué la carpe. Voyez le résultat.

La carpe rend d'immenses services. Sans rien attendre en retour. Si à l'heure actuelle plus personne ne se soucie de la santé du pape, c'est parce que la carpe sacrifie ses vendredis à engraisser la bigote et son papa au grand chapeau blanc. Bien peu d'entre nous peuvent afficher une telle bravoure. Prenez les femmes par exemple.

Comme je plains les malheureux qui se retranchent derrière leurs préjugés et s'éloignent par là même du bonheur de vivre avec une carpe. Ah ça, non, jamais je n'échangerai ma carpe contre une compagne homo sapiens! Ma carpe est douce et compréhensive. Elle ne boit pas, ne fume pas, ne se plaint qu'exceptionnellement. Les carpes ne font pas la guerre. Elles refusent. Les carpes ne brûlent pas de voiture en banlieue. Elles refusent. Les carpes ne tirent pas la langue. Elles refusent. Les carpes ne se maquillent pas exagérément. Ça ne leur va pas du tout. Les bipèdes n'ont qu'à bien se tenir. Les femmes par exemple.

La carpe c'est bien.
Genèse:Pola.k(272) ->Jatzka(282) ->dogbreath(291)
Postez vos réclamations à l'adresse que vous voulez, je ne répondrai pas.
Participations suspendues Réactions (5): VOIR/REAGIR

RETOUR A L'INDEX DES ORGIES

*/ ?>