bandeau_mcp.gif '; } ?>
function clignotement(){ if (document.getElementById("MonElement").style.display=="block") document.getElementById("MonElement").style.display="none"; else document.getElementById("MonElement").style.display="block"; } // mise en place de l appel r�gulier de la fonction toutes les 0.5 secondes setInterval("clignotement()", 700); */ //$testbandeau = isset($_GET['test']) ? $_GET['test'] : '0'; //if($testbandeau=='bandeau') // /* */ /* */ echo '

'; // else // echo '

LA NOUVELLE CANTINE OUVRE SES PORTES: DESSERTS A VOLONTE

'; ?>
mon père ce héros
davidstr (3)


Davère-aistéire
manu (2)


contexte : L'étreinte.
manu (1)


Psychose
Maya de Luna (12)


Assumer
dibp (5)


Vendez vous... vous êtes cernés.
manu (16)


A la limite
davidstr (2)


La vie inversée de John
maniaxmemori (5)


Anti-manuel du petit terroriste.
manu (1)


Rituel expiatoire compulsif
manu (2)


Exercise à contraintes
davidstr (6)


Chroniques d'une liberté conditionnelle
manu (1)


A mort à mort
manu (8)


au fil de mes mots
davidstr (2)


Le ministère de la salubrité lubrique
manu (4)


les mots là
davidstr (2)


The Dead Poney
dibp (2)


Lettre d'amour empreinte de lyrisme et de poésie.
manu (7)


Ecrire des choses incompréhenssibles
davidstr (8)


Dictons impopulaires (inventés ou non)
manu (1)


Et ta mère
manu (3)


le monde du travail
manu (9)


Docu animalier : La vie du DOPI
jackf (3)


HAM-G-DALAEM
(2)


Engager moi
davidstr (1)


T'as vu qui je suis
davidstr (14)


Initials
davidstr (6)


J'écrirais
davidstr (2)


Métamorphose
dibp (3)


cadavre(s) exquis (Mon Cadavre Participatif)
manu (1)


Vos gazons seront nets et propres
Pola.k (10)


PressePipole
jackf (11)


Le croqueur
davidstr (1)


Par la force des choses
davidstr (4)


Alexandrins ONLY
manu (3)


Le parloir.
manu (3)



davidstr (1)


pas très loin
davidstr (3)


Banlieue.
manu (4)


Et de droite vous êtes
davidstr (1)


Quelques mots en vrac
davidstr (3)


Maternité
Brain Damage (11)


Kiev. 1979
manu (5)


Les globules
davidstr (2)


Lorsque les stylos.
manu (3)


les ogm
davidstr (1)


Le monolithe
davidstr (5)


Poupées gigognes
davidstr (1)


Sans nom
manu (4)


Le rêve
davidstr (3)


Livre blanc contre les entraves aux spectacles amateurs
Siegfried Gautier (1)


Bouddha au frigo.
manu (2)


Carte post-hâle
manu (4)


Pas de surprise
tourbillons73 (1)


Le Bestiaire MCP
Pola.k (6)


Sans nom
jackf (11)


histoire de la philosophie en 5 minutes au café ce matin
danah (4)


la philosophie de Plotin en 5 minutes en attendant un pote
danah (3)


une tite chanson pour thierry
Pola.k (4)


A la recherche de pouyou...
aisyk (4)


OufMag : Créer .... en 10 leçons.
DomNukem (1)


Bordélique
francois35420 (5)


Slip des bois
Alexis (1)


Jadis le
MataJanka (21)


Mireille Dumoins speakerine chez Ma Compil Plaisante
jackf (5)


Ma ville
Spleen (5)


un jour
tbls (7)


Sans nom
manu (1)


Demain j'arrête.
manu (3)


#include <iostream.h>
manu (8)


Sans nom
MataJanka (2)


Trop rêvé
Maya de Luna (3)


sam
bibifricotin (2)


Naissance.2
lonah (1)


Ces jours de peine
Maya de Luna (3)


My secret garden is already a big mess (yes indeed)
Pola.k (1)


AIDE

Dernières participations

A la recherche de pouyou...

Orgie proposée par: aisyk (311)

Après avoir bu une bonne bière, je décide de me détendre un peu en allant caresser le Pouyou... 

 

"Bon je vais aller caresser le Pouyou..."

"Pouyou ? Pooooouuuyooooouuuuu ?"

"Tiens il est pas sous la commode, je vais essayer derrière le rideau... arf non plus !"

"Ah si ça y est, je l'ai déjà vu dans la baignoire, le dernière fois il pouvait plus remonter... ah ben non, pas là non plus" 

"Pouyouuuuuu ?"

"Tiens j'entends des trucs..."

Un son profond et rauque se fait entendre... grouuuuummmmgrrrrrr...

"Pouyou ?"

 Un voisin mate un film d'horreur, on entend la musique de son film.

"Pouyou... viens mon chien... "

On dirait que le voisin est sourd, le volume de la musique du film augmente...

Mais o se cache Pouyou ? Dans moncul ?
Participations suspendues Réactions (0): VOIR/REAGIR

- | RANG 2 | -

Participation de Ykaslos (312)

Après avoir bu une bonne bière, je décide de me détendre un peu en allant caresser le Pouyou...

 

"Bon je vais aller caresser le Pouyou..."

"Pouyou ? Pooooouuuyooooouuuuu ?"

"Tiens il est pas sous la commode, je vais essayer derrière le rideau... arf non plus !"

"Ah si ça y est, je l'ai déjà vu dans la baignoire, le dernière fois il pouvait plus remonter... ah ben non, pas là non plus"

"Pouyouuuuuu ?"

"Tiens j'entends des trucs..."

Un son profond et rauque se fait entendre... grouuuuummmmgrrrrrr...

"Pouyou ?"

Un voisin mate un film d'horreur, on entend la musique de son film.

"Pouyou... viens mon chien... "

On dirait que le voisin est sourd, le volume de la musique du film augmente...

 

...Une heure ...puis deux....  toujours pas de pouyou ! Mais qu'est-ce qui ce passe ??? ça lui ressemble pas de faire ce genre de blague au Pouyou ! D'habitude, le petit polisson va voir la voisine qui possède une superbe canichette bleu marine à laquelle il lui fait des p'tits mamours... mais cela ne prend généralement pas plus d'une demi heure ! Damned ! l'heure du repas approche... Pas de Pouyou ! ça ne lui ressemble pas ! D'habitude, il vient chercher les restes du frigo, chiper un peu de saucisson...

Le voisin se fait une soirée gore ! Entre deux cris stridents, la musique augmente toujours... Il est vraiment sourd ! (soit dit en passant, j'comprend pourquoi il gueule pas quand je décide de faire une orgie à 11heures...)

 Mais le pouyou ne revient pas...

Mon coeur s'emballe, l'adrénaline m'empare l'esprit, mon cerveau pfouit'... des scénarios horribles commencent à jalloner mon esprit mal saint, vil et tordu, imaginant les pires suplices que peut endurer à cet heure même le petit pouyou.... 

 

Genèse:aisyk(311) ->Ykaslos(312)
Que va t'il advenir du petit Pouyou ? (suspinsme !!!) si vous voulez qu'il revienne tapez 1, si vous voulez qu'il revienne pas tapez 2...
Participations suspendues Réactions (0): VOIR/REAGIR

Participation de danah (319)

Après avoir bu un verre d'eau plate, il décide de s'abandonner un peu aux joies de l'astication du Pouyoux

 

"Bon je vais aller m'astiquer le Pouyoux..."

"putain où qu'il est donc ce pouyoux bordel à queue ?"

"Tiens il est pas sous la baignoire, je vais essayer derrière le radiateur... arf non plus !"

"Ah si ça y est, je l'avais laissé dans un coin du jardin l'autre soir quand avec la petite Sophie, tu sais ben, celle avec de grands yeux noirs, Sophie !  la dernière fois il pouvait plus s'en sortir le pauvre pouyoux, coincé qu'il était... ah ben non, pas là non plus"

"Pouyouuuuuuxxxxxx ?"

"Tiens j'entends des trucs..."

Un craquement sinistre se fait entendre... krouuuuummmmgrrrrrr...

"Pouyoux ?"

Un voisin mate un film érotique, on entend la musique sirupeuse et quelques gémissements assez convenus.

"Pouyoux... viens mon cher ami."

On dirait que le voisin est sourd, les gémissements d'un couple mécaniquement vautrés l'un sur ou sous l'autre montent dans la nuit...

Genèse:aisyk(311) ->danah(319)
Participations suspendues Réactions (0): VOIR/REAGIR

- | RANG 3 | -

Participation de manu (316)

Après avoir bu une bonne bière, je décide de me détendre un peu en allant caresser le Pouyou...

 

"Bon je vais aller caresser le Pouyou..."

"Pouyou ? Pooooouuuyooooouuuuu ?"

"Tiens il est pas sous la commode, je vais essayer derrière le rideau... arf non plus !"

"Ah si ça y est, je l'ai déjà vu dans la baignoire, le dernière fois il pouvait plus remonter... ah ben non, pas là non plus"

"Pouyouuuuuu ?"

"Tiens j'entends des trucs..."

Un son profond et rauque se fait entendre... grouuuuummmmgrrrrrr...

"Pouyou ?"

Un voisin mate un film d'horreur, on entend la musique de son film.

"Pouyou... viens mon chien... "

On dirait que le voisin est sourd, le volume de la musique du film augmente...

 

...Une heure ...puis deux.... toujours pas de pouyou ! Mais qu'est-ce qui ce passe ??? ça lui ressemble pas de faire ce genre de blague au Pouyou ! D'habitude, le petit polisson va voir la voisine qui possède une superbe canichette bleu marine à laquelle il lui fait des p'tits mamours... mais cela ne prend généralement pas plus d'une demi heure ! Damned ! l'heure du repas approche... Pas de Pouyou ! ça ne lui ressemble pas ! D'habitude, il vient chercher les restes du frigo, chiper un peu de saucisson...

Le voisin se fait une soirée gore ! Entre deux cris stridents, la musique augmente toujours... Il est vraiment sourd ! (soit dit en passant, j'comprend pourquoi il gueule pas quand je décide de faire une orgie à 11heures...)

Mais le pouyou ne revient pas...

Mon coeur s'emballe, l'adrénaline m'empare l'esprit, mon cerveau pfouit'... des scénarios horribles commencent à jalloner mon esprit mal saint, vil et tordu, imaginant les pires suplices que peut endurer à cet heure même le petit pouyou....

 

 

-------

Je me souviens. Je me souviens à présent ce que m'avait confié le précédent propriétaire de mon animal chéri. Ne jamais le laver, pas d'eau sur lui. Ne Jamais, au grand jamais, lui donner à manger après minuit...

Diantre, j'avais suivi jusqu'à présent les consignes, il ne s'était rien passé... Mais était Pouyou ?

J'appellais aussitôt Marise, ma femme de ménage... Allô Marise ? Comment vas-tu? Au fait c'était génial l'autre soir, t'es vraiment une sacrée b****e. (oui Marise et moi étions amant, cela ne changeait en rien son statut d'employée de maison)

Quoi ? Qu'oïe-je ? (fautes d'orthographes prévues, c'était normal, c'était pour déstabiliser le lecteur) ? Tu lui as donc donné Kiwi à manger à 00h12 ? Kiwi était mon Canari. En fait c'était mon canari, au passé, oui oui. Peu après cet échange de paroles, un cri retentissait chez le voisin. Non pas un cri venant de ces films obscènes de morts-vivants, mais un cri réel, brut et dur comme celui qui vient de la rue d'en bas, sauf que celui là venait de chez le voisin.

Je courrais faire le 911 (histoire aux states putain, c'est un roman fantastique !) et je me ruais chez le voisin. Dramatique est le mot qu'il convient d'employer dans ce que je ne pourrai vous décrire plus encore sans offenser la mémoire de Monsieur Henry. Bon décrivons donc la scène :

Des traces de sang partout sur les murs, des morceaux de cervelle, des os et au milieu de la pièce : Pouyou. Enfin Pouyou tel que je ne l'avais jamais vu. Ses poils étaient devenus écaille. Ses dents étaient acérées comme des lames de couteaux Opinel. Ses yeux rougissants me lançaient des flammes d'amour, un amour unilatéral à présent. Mais Pouyou, tel que je l'avais connu, ne reviendrai pas.

Pouyou était devenu Pouyoutator. Et j'avais ma petite idée de comment me servir de cette nouvelles arme révolutionnaire...

 

Genèse:aisyk(311) ->Ykaslos(312) ->solcarlus(316)
Participations suspendues Réactions (1): VOIR/REAGIR

RETOUR A L'INDEX DES ORGIES

*/ ?>