bandeau_mcp.gif '; } ?>
function clignotement(){ if (document.getElementById("MonElement").style.display=="block") document.getElementById("MonElement").style.display="none"; else document.getElementById("MonElement").style.display="block"; } // mise en place de l appel r�gulier de la fonction toutes les 0.5 secondes setInterval("clignotement()", 700); */ //$testbandeau = isset($_GET['test']) ? $_GET['test'] : '0'; //if($testbandeau=='bandeau') // /* */ /* */ echo '

'; // else // echo '

LA NOUVELLE CANTINE OUVRE SES PORTES: DESSERTS A VOLONTE

'; ?>
mon père ce héros
davidstr (3)


Davère-aistéire
manu (2)


contexte : L'étreinte.
manu (1)


Psychose
Maya de Luna (12)


Assumer
dibp (5)


Vendez vous... vous êtes cernés.
manu (16)


A la limite
davidstr (2)


La vie inversée de John
maniaxmemori (5)


Anti-manuel du petit terroriste.
manu (1)


Rituel expiatoire compulsif
manu (2)


Exercise à contraintes
davidstr (6)


Chroniques d'une liberté conditionnelle
manu (1)


A mort à mort
manu (8)


au fil de mes mots
davidstr (2)


Le ministère de la salubrité lubrique
manu (4)


les mots là
davidstr (2)


The Dead Poney
dibp (2)


Lettre d'amour empreinte de lyrisme et de poésie.
manu (7)


Ecrire des choses incompréhenssibles
davidstr (8)


Dictons impopulaires (inventés ou non)
manu (1)


Et ta mère
manu (3)


le monde du travail
manu (9)


Docu animalier : La vie du DOPI
jackf (3)


HAM-G-DALAEM
(2)


Engager moi
davidstr (1)


T'as vu qui je suis
davidstr (14)


Initials
davidstr (6)


J'écrirais
davidstr (2)


Métamorphose
dibp (3)


cadavre(s) exquis (Mon Cadavre Participatif)
manu (1)


Vos gazons seront nets et propres
Pola.k (10)


PressePipole
jackf (11)


Le croqueur
davidstr (1)


Par la force des choses
davidstr (4)


Alexandrins ONLY
manu (3)


Le parloir.
manu (3)



davidstr (1)


pas très loin
davidstr (3)


Banlieue.
manu (4)


Et de droite vous êtes
davidstr (1)


Quelques mots en vrac
davidstr (3)


Maternité
Brain Damage (11)


Kiev. 1979
manu (5)


Les globules
davidstr (2)


Lorsque les stylos.
manu (3)


les ogm
davidstr (1)


Le monolithe
davidstr (5)


Poupées gigognes
davidstr (1)


Sans nom
manu (4)


Le rêve
davidstr (3)


Livre blanc contre les entraves aux spectacles amateurs
Siegfried Gautier (1)


Bouddha au frigo.
manu (2)


Carte post-hâle
manu (4)


Pas de surprise
tourbillons73 (1)


Le Bestiaire MCP
Pola.k (6)


Sans nom
jackf (11)


histoire de la philosophie en 5 minutes au café ce matin
danah (4)


la philosophie de Plotin en 5 minutes en attendant un pote
danah (3)


une tite chanson pour thierry
Pola.k (4)


A la recherche de pouyou...
aisyk (4)


OufMag : Créer .... en 10 leçons.
DomNukem (1)


Bordélique
francois35420 (5)


Slip des bois
Alexis (1)


Jadis le
MataJanka (21)


Mireille Dumoins speakerine chez Ma Compil Plaisante
jackf (5)


Ma ville
Spleen (5)


un jour
tbls (7)


Sans nom
manu (1)


Demain j'arrête.
manu (3)


#include <iostream.h>
manu (8)


Sans nom
MataJanka (2)


Trop rêvé
Maya de Luna (3)


sam
bibifricotin (2)


Naissance.2
lonah (1)


Ces jours de peine
Maya de Luna (3)


My secret garden is already a big mess (yes indeed)
Pola.k (1)


AIDE

Dernières participations

A mort à mort

Orgie proposée par: manu (498)

Je navigue au radar sur le quai de la gare, hagard. Je n'ai pas dormi depuis trois jours à pétrir mes angoisses dans mon lit. Je retourne la question dans ma tête, une dernière fois. J'en ai fait une dissertation mortuaire : thèse, antithèse, synthèse. La conclusion est définitive. Comme une sentence, comme une semence. Elle tombera aujourd'hui.

Je n'ai pas dit Adieu, pas besoin, il comprendra. J'entends déjà les piétons se coaguler près des rails. Eux ne devinent pas. Eux ne se doutent de rien.

Ceux qui ne sont pas là appelleront ça un accident de personne. Un de plus, un de moins...

Le thme orgiaque est la mort. Y a tellement de manire de mourrir... donc je suggre que chacun ici soit raconte sa propre mort. ou celle d'un autre... ou continue ce texte... mais si cela pouvait tourner autour de ce thme ...
Participations suspendues Réactions (0): VOIR/REAGIR

- | RANG 2 | -

Participation de dibp (499)

Fin damné

(previously released ailleurs sous Licence Art Libre)

Pendu. Avec une très jolie cordelette tressée blanche et or. Mon corps se balance contre la façade de notre pavillon. J'ai poussé l'absurde jusqu'à me travestir en Mère Noël, glissé dans ma poche un jouet d'enfant qui serine inlassablement "we wish you a merry christmas, we wish you...".  Si ce n'est ma langue un peu gonflée, c'est assez réussi ; mais le meilleur (contenu de ma hotte...) est à venir. J'ai souri avant de me précipiter silencieusement dans le vide. I wish you a mer...

Genèse:manu(498) ->dibp(499)
J'avais a sous la main... J'exhume.
Participations suspendues Réactions (1): VOIR/REAGIR

Participation de davidstr (500)

Je navigue dare dare sur le quai de la gare, j'ai le feu du fêtard. Je n'ai pas dormi depuis trois jours vais je encore mettre ces idées au placard. Je retourne la question dans ma tête, une dernière fois. J'en ai fait une dissertation mortuaire : thèse, antithèse, synthèse.... Je ne sais qu'une chose, m'adresser à ses seins car contre eux je repose. La conclusion est définitive. Comme une sentence, comme une semence. Elle tombera aujourd'hui.

Je n'ai pas dit Adieu, pas besoin, elle comprendra. J'entends déjà les piétons s'agréger sur mon corps, qu'on placarde à tout va, au milieu des parfums, mais à qui l'on dit chaque fois : "mais surtout ne dit rien !!!". Eux ne devinent pas. Eux ne se doutent de rien.

Personne ne connait l'inconnu qui le suit. Un de plus, un de moins... Ils disaient "Tuez les tous Dieu reconnaîtra les siens"

Mais ce soir je me fais un tartare. Ça va saigner. 

Je t'attendais t'es en retard

Genèse:manu(498) ->davidstr(500)
Participations suspendues Réactions (2): VOIR/REAGIR

Participation de manu (502)

SeNs MaJuScUle.

mort. de fatigue. de douleur. d'anxiété. de crainte. de peur.

mort. de joie. de peine. de jalousie. de rire.

mort de... - mOrT - mortuaire - morbide - mortification -

mort simple. mort artificielle. mort déchue. mort voulue.

les enfants, fantômes stridents crient au delà des murs. je suis mort. je pleure. je tabasse la crevasse de mes petits frissons. j'assouplis le mouvement. it's time to go.

et la faux achèvera son boulot, sale job, qui échappera au 35 heures. j'aurais préféré crever sur la guillotine mais mon cancer ajustera le tir et rendra la tâche moins pénible au bourreau. comme pour la cigarette, on touchera progressivement au but. on filera discrètement vers le tunnel blanchâtre. puis on tondra saint pierre au rasoir.

une dernière fois je plante mon vit dans ton corps boursouflé d'amor. la semence s'étend comme le liquide de refroidissement de ma r12. 

- tu feras quoi après ma mort, lui dis-je ?

Genèse:manu(498) ->manu(502)
Je me laisse le droit de continuer.... ou je vous laisse le droit d'achever la hache ce texte.
Participations suspendues Réactions (0): VOIR/REAGIR

Participation de Pola.k (504)

j'ai entendu le soupir vénère du voisin du dessous et quelquechose comme pffffffffffffffff quels p'tits cons et le scritchhhhhh de ses ongles sur le scotch que j'avais tout bien collé sur l'interrupteur de son étage pour le bloquer. c'est dingue comme on entend net dans ces cas là. j'ai juste eu le temps de gueuler "eeeeh déconnez pas c'est moi j'répare le domino à l'étage au dessssssssssssssssssnnnnnnnnnnnnnnnnn…

 

connard. j'espère qu'il s'est cassé la gueule dans le noir.

Genèse:manu(498) ->Pola.k(504)
la concierge est dans l'escalier
Participations suspendues Réactions (0): VOIR/REAGIR

Participation de manu (505)

J'ai soigneusement préparé tes cachets... juste le compte, enfin un peu plus. J'ai délicatement mit le verre à ta bouche avec un sourire rassurant au coin des lèvres. Tout va bien se passer. Tu t'endormiras tranquillement, sans douleurs aucune.

Après, pour déguiser ton suicide, je te massacrerai à coup de scalpel et de ciseaux. Juste pour que M'sieur le commissaire il ait du travail (ben oui, ces feignants de chômeurs de la fonction publique...) Les chats se chargeront de grignoter ta dépouille. (ben oui, tes cons de chats.)

Tout ça avec délicatesse et volupté. Je laisserai ma signature : le faux soigneur.

Juste pour le plaisir.

Juste pour la grâce du geste.

Genèse:manu(498) ->manu(505)
Participations suspendues Réactions (0): VOIR/REAGIR

- | RANG 3 | -

Participation de manu (501)

Fin damné

(previously released ailleurs sous Licence Art Libre)

Pendu. Avec une très jolie cordelette tressée blanche et or. Mon corps se balance contre la façade de notre pavillon. J'ai poussé l'absurde jusqu'à me travestir en Mère Noël, glissé dans ma poche un jouet d'enfant qui serine inlassablement "we wish you a merry christmas, we wish you...".  Si ce n'est ma langue un peu gonflée, c'est assez réussi ; mais le meilleur (contenu de ma hotte...) est à venir. J'ai souri avant de me précipiter silencieusement dans le vide. I wish you a mer...

Saut perilleux. J'ai pas mourru sur le coup. La corde est trop courte. Les restes de la veille que je gerbe allègrement s'eparpillent sur le sol jonché de neige fondue. Ma mère sort du pavillon alertée par le bruit puis explose en sanglot. Mon visage est rouge-violet. Je souffre la mort... qui ne vient pas m'extraire de cette vie teintée de rouge et de blanc noël. Combien de temps faudra t-il attendre pour crever en silence. Combien de temps... J'entends une vague sirène retentir au loin. Fin d'année difficile. Mais damné pour l'éternité.

Fin damné, fin damné, je sussure. Allez tous vous faire fouttre et laissez moi m'extraire en paix.

Genèse:manu(498) ->dibp(499) ->manu(501)
Participations suspendues Réactions (0): VOIR/REAGIR

- | RANG 4 | -

Participation de dibp (503)

Fin damné

(previously released ailleurs sous Licence Art Libre)

Pendu. Avec une très jolie cordelette tressée blanche et or. Mon corps se balance contre la façade de notre pavillon. J'ai poussé l'absurde jusqu'à me travestir en Mère Noël, glissé dans ma poche un jouet d'enfant qui serine inlassablement "we wish you a merry christmas, we wish you...".  Si ce n'est ma langue un peu gonflée, c'est assez réussi ; mais le meilleur (contenu de ma hotte...) est à venir. J'ai souri avant de me précipiter silencieusement dans le vide. I wish you a mer...

Saut périlleux. Pas mort sur le coup ("sur le cou", pensè-je), la corde est trop courte ; d'où la difficulté à joindre les deux bouts. Les restes de la vieille que je gerbe allègrement s'éparpillent sur la neige fondue, tandis que ma mère, alertée par le bruit, sort du pavillon et explose en sanglots. Mon visage rouge-violace et je souffre la mort... Non : c'est la mort qui souffre, qui ne vient pas m'extraire de cette vie teintée de rouge et de blanc Noël. Combien de temps faudra t-il attendre avant de crever en silence. Combien de temps... J'entends une sirène retentir au loin. Fin d'année difficile. Mais damné pour l'éternité.

Fin damné, fin damné, je sussure. Allez tous vous faire foutre et laissez moi m'extraire en paix.

Ma mère gueule : "Où est ta soeur ? Et qu'est-ce que t'as fait de la vieille ?".

Genèse:manu(498) ->dibp(499) ->manu(501) ->dibp(503)
Participations suspendues Réactions (1): VOIR/REAGIR

RETOUR A L'INDEX DES ORGIES

*/ ?>